Programmation 2014

Festival des Cultures Urbaines – 6ème édition – Du 26 avril au 3 mai 2014

Pour la 6ème année consécutive, la ville de Saint-Laurent du Maroni organise le Festival des Cultures Urbaines qui sera une fois encore l’occasion pour toute la population de se rencontrer, de se rassembler, pour découvrir, transmettre, s’exprimer et créer ENSEMBLE des oeuvres originales et multiples.

Ces rencontres artistiques se feront comme chaque année autour d’ateliers et de master class assurés par des professionnels de la culture hip-hop mais également à l’occasion de spectacles et de concerts qui se tiendront tout au long de la semaine.

Petite nouveauté cependant cette année, ce foisonnement artistique et cette richesse de rencontres humaines feront l’objet d’une émission quotidienne diffusée tous les soirs sur ce site en page d’accueil. Vous pourrez ainsi retrouver les temps forts du festival « In » et « Off », ainsi que les artistes et les acteurs qui font vivre cet évènement devenu incontournable pour toute la population guyanaise.

Toute l’équipe du festival vous souhaite de passer une excellente semaine pleine de rencontres et de surprises.

Céline DELAVAL, Directrice du festival


La programmation

G-Unit, L’Homme Paille, Pompis, Nikko, Chill Bump, Unno, A Ni Mal & Steddy, Mehdi Slimani, MD Compagny, les 3Barrons, Trioskysophony…

G-UNIT (New York - USA)L'homme PaillePompis (Guyane)Chill Bump (Tours)Latitude Cirque et Cirque FaroucheUnno (Dunkerke)

Samedi 26 avril 2014 // Stade B – Gratuit

10h BLOCK PARTY – Ouverture du festival

10h Ouverture du festival

> Informations sur le festival, démonstrations de BMX, skate, roller (CRRSG) karting /jeux gonflables (Ilot gonflable) pour les plus petits…

 


16h Roller, Double Dutch & Graff

doubledutch-460x307> Randonnée en roller dans la ville avec le CRRSG
> Démonstrations de Double Dutch avec le groupe Ebène
> Perf Graff avec Kalouf



18h Show de BMX avec le ProRider Thomas DEBATISSE

thomas debatisseThomas Debatisse a commencé le BMX il y a 14 ans. Il a participé à plus d’une cinquantaine d’événements en France, en Allemagne, en Espagne et aux USA. Il a participé à la tournée Fise Experience plusieurs années de suite, et fait plusieurs démos, notamment pour les championnats du monde de VTT à Auron (06), et dans différents événements tel que le salon du cycle de Grande Synthe ou encore le Xtracks à Lyon.

Sa passion pour le BMX freestyle l’a poussé a développer dans sa ville Nice, la première association de sports de glisse, «Freeride Fondation».

 

18h30 BATTLE HIP-HOP – Break, Popping & New Style

18H30 Battle FCU 2014

FCU2013 - Battle Break 5vs5

B-Boys & B-Girls et amateurs de danse hip hop, le collectif Akufen vous donne rendez-vous à 18 h au stade B pour le Battle du Festival des Cultures Urbaines 2014. Des danseurs de toute la Guyane et du Suriname seront présents pour s’affronter !! Des démonstrations des artistes intervenants dans les ateliers viendront ponctuer la soirée (double dutch, danse hip-hop, djing etc…).

Catégories
1vs1 – Break/ Popping / New Style
5vs5 – Break
Price Money

Inscription gratuite au 0694 38 80 35 ou sur place avant 17h impérativement.

+ Un bus gratuit est mis en place pour transporter les danseurs souhaitant participer au Battle le samedi 26 avril 2014. Départ de Cayenne à 11h30 (Station Vito, face au MC DO) et de Kourou à 13h (Mediathèque). Le retour s’effectuera à la fin du battle prévue vers 23h. Pour plus d’infos ou réserver votre place contacter le 0694 38 80 35.


Mardi 29 avril 2014 // Stade B – Gratuit

20h A SA KI DANCEHALL – Concours DHQ & DHK
POMPIS – NIKKO – A NI MAL & STEDDY…

Concours de Dancehall Queen et King

Infos & inscriptions au CCML au 05 94 34 29 40

DHK A NI MAL & STEDDY (Paris) – Danse

Serge TAHOUO alias «A NI MAL» est d’origine ivoirienne. Arrivé en Guyane, il découvre la danse dans la rue : Break Dance, Passa-passa, Dancehall. Il se spécialise dans le Dancehall jamaïcain, et remporte plusieurs concours de danse en Guyane.Aujourd’hui, installé à Paris, il vit de sa passion. Danseur et chorégraphe, il intervient au Brésil, en Russie, en Suède, aux Antilles… Cette année il sera accompagné de DHK Steddy avec qui il a remporté la finale Dancehall du «Juste Debout International 2014» le plus grand festival de streetdance au monde .

A NI Mal & Steedy (France)  vs Baba Ragga & Katia (Ukraine) : International Dancehall Final Juste Debout 2014 à Paris Bercy.

http://www.facebook.com/Serge.Aka.LAnimal

NIKKO (Guyane) – Reggae

Auteur de trois albums et nombreux tubes, Nikko est l’un des artistes majeurs du reggae Guyanais. Ses nombreux succès (Lindors, Chromatik d’or, prix Sacem Martinique et Guyane…) ont propulsé l’artiste hors de Guyane (Canada, Brésil, France, Suisse, Nvelle Calédonie) avec son groupe le Ying Yang Band. Depuis 1992, l’année où il a été découvert au sein du groupe Universal Youth, Nikko n’a cessé de gravir les paliers de cette difficile jungle qu’est la musique. Son choix pour le reggae s’est révélé l’année suivante en Jamaïque, grâce à une participation remarquée au « Reggae Sunsplash » cette découverte s’est concrétisée par l’enregistrement d’un tube qui aura marqué toute une génération : Guyana Nice. Suivent ensuite trois albums : Songs For Free D.O.M, Vibration, Résistance et une compilation de ces plus belles chansons sous le titre « Guyana City » qui ont propulsé Nikko au rang d’ambassadeur de la musique Guyanaise (concert à Bercy, tournées en France, Brésil et aux Antilles).

https://soundcloud.com/ncoralie

POMPIS (Guyane) – Dancehall

Fils d’un père guadeloupéen et d’une mère métisse africaine, la musique afro-américaine a bercé son enfance. Son surnom «Pompis» lui vient du collège où il commence à faire de la musique avec des amis. Les femmes, les réalités de la vie l’inspirent, Pompis commence à écrire ses premiers textes et à poser des sons dans des petits studio de fortune. Son style musical et ses textes accrochent. En 2011 son clip «Ayeayeaye» réalisé par Lostyca fait le buzz. Après une très forte ascension dans le milieu underground, mais aussi grâce à son titre « Fo pas pousser » sortie en janvier 2012 qui tourne en boucle dans les dance floor du carnaval, Pompis se dévoile véritablement au grand public.

Grâce à son flow puissant, le deejay martinico-guyanais à sû se faire remarquer, et il se retrouve présent sur le remix de «Wicked Inna Bed» de Xelo, et surtout, sur le fameux «Viens Wayner 2»de DJ MIKE ONE en featuring au coté de JMI SISSOKO, ADMIRAL T, KALASH, KAF MALBAR, ELEPHANT MAN.

https://www.youtube.com/watch?v=u8ApTRPUX38

Soirée Made in Yana en compagnie de SISTER KETT / LADY FAYA / TEEDJIH / DJ NONO

 


Mercredi 30 avril 2014 //  Cinéma Le Toucan – 2€

16h30 CIRQUE
CIE LATITUDE CIRQUE ET CIRQUE FAROUCHE

L’ATELIER DES ÉTOILES (St-Laurent – Paris) – Cirque et acrobatie

Après avoir présenté son spectacle « Pieds nus sur la terre » en 2013 la compagnie Latitude Cirque dirigée et fondée par Yann Laforge a souhaité pour l’édition 2014 du festival des cultures urbaines, lancer une invitation aux artistes du Cirque Farouche Zanzibar dirigé par Jef Odet, l’ une des compagnie de cirque les plus renommée en métropole avec la création « Blast ». Sept d’entre eux ont répondu à l’appel et feront le voyage à St Laurent du Maroni. Ils investiront la salle du Toucan le mercredi 30 avril 2014 à 16h30 pour présenter un spectacle acrobatique unique et époustouflant. Les jeunes circassiens de la compagnie Latitude Cirque monteront également sur les planches pour présenter ce qu’ils auront tous ensemble créé et imaginé. Cette rencontre permettra aux jeunes d’acquérir de nouveaux outils dans les disciplines de cirque avec des professionnels. Au programme du spectacle, mât Chinois, portés acrobatiques, fil souple, aériens, monocycles, acrobaties, roue Cyr et bien d’autres surprises. Le tout orchestré par Dj 10kord qui suite à plusieurs collaborations avec la compagnie se plait à accompagner ces spectacles.

Mercredi 30 avril 2014 //  CCML Village Chinois – 5€

20h00 CRÉATIONS URBAINES – Slam, danse, graffiti et musique
LES ENFANTS DU MARONI – LES 3 BARRONS – TRIOSKYSOPHONY

L’AMOUR A SES SAISONS (St-Laurent – Paris) – Slam et danse

L’amour a ses saisons est la toute première création de Miremonde Feuzin. Entre notes de musiques, mots chorégraphiés, ambiance intimiste, décor épuré, humour subtil… se dessinent les étapes d’une histoire d’ « âmes…mûres» à travers des textes de slams, la musique et la danse…

Cette jeune artiste de Saint-Laurent du Maroni est une touche à tout zigzaguant entre slam, théâtre, animation radio, reportage pour Oueb tv. Depuis 2012 elle suit la formation professionnelle aux métiers des arts de la scène (T.E.K) mis en place par la compagnie KS ans CO.

Ecrit, mis en scène et slamé par Miremonde Fleuzin, chorégraphié et dansé par Medhi Slimani, accompagné à la mise en scène et au piano par J.L Hyppolyte, L’amour a ses saisons est une première création artistique Made in Saint-Laurent du Maroni à ne pas manquer.

GRAFFITI TIMELAPSE, L’HISTOIRE AUTHENTIQUE DU GRAFFITI (Paris) – Graff, danse et vjing

Tandis qu’en voix off un sociologue présente son étude sur la “phénoménologie du tagueur”, un graffeur, un danseur et un VJ prennent le pouvoir pour nous livrer leur version, sensible, attachante et drôle: un voyage graphique et festif dans l’histoire du graffiti. Ce projet est né de la rencontre de plusieurs talents: Olivier Lefrançois, danseur Hip-Hop, admire la justesse du trait de Pascal Lambert (Kalouf), graffeur, qui voit dans les performances de Julien Menzel et LaMachineFactory, designers vidéo, un formidable outil d’expérimentations graphiques.

Le croisement de ces parcours leur permet d’imaginer des séquences visuelles où chacun trouve un prolongement de sa propre discipline : le mouvement du danseur devient un trait, les gestes du graffeur deviennent le mouvement, la vidéo mapping, capable de se calquer sur des mouvements pour projeter des images, s’ajoute à ce binôme pour faire disparaître leur frontières matérielles. Ces prouesses techniques permettent à chaque artiste de confondre un temps sa discipline pour finalement mieux en affirmer les particularités.
Mise en Scène : Cédric Joulie – Scénographie, Art Numérique : Julien Menzel – Graffeur : Pascal Lambert – Danseur : Olivier Lefrancois – Graphiste : Damien Reynaud

TRIOSKYSOPHONY (Paris) – Trio polyphonique, musique d’impro et rap


De gauche à droite : D’ de Kabal (© Cyrille Choupas), Blade et Raphaël Otchakowski

3 entités artistiques : Blade, D’ de Kabal et Raphaël Otchakowski. Human Beatbox, Loopstations, Percussions. 3 boulimiques de la musique, 3 plumes skyzophrèniques 3 approches singulières, qui se mêlent pour la 1ères fois.

C’est une première pour Trioskyzophony, une première pour ce trio, une première spécialement pour le Festival des Cultures Urbaines 2014 !!

> Le Trio se produira également  le mercredi et le samedi matin à 10h sous la halle du marché (gratuit).

 



Jeudi 1er mai 2014 // CCML Village Chinois - 5€

19h LIVES URBAINS – Djs et concerts
UNNO – CHILL BUMP – DJ 10KORD – EARL DA PEARL – VOIE DE TALENT
19H APÉRO-MIX HIP-HOP OLD SCHOOL

Du bonheur pour les anciens et un cours de Hip Hop pour les plus jeunes, 2 h de mix aux racines du genre…

DJ 10KORD (Akufen – Guyane) - Hip hop & funk

10kord, originaire de Rennes, est dj et producteur depuis une dizaine d’années. En Guyane depuis 2007, il anime pendant 3 ans une émission de radio sur RLm100 et fonde en 2009 le collectif Akufen avec Neo, Darbus Rudi-J et Romanesco. Né de la rencontre de Dj avides d’échanges, Akufen organise des événements culturels ou se mêlent musique (dj & live), danse, photographie ou encore vidéo… (Bee Happy, Massive, Smooth&Fresh..)

Inspiré aussi bien par les sons oldschool, que par les sons électro les plus actuels, Dj 10kord nous livre à chacun de ses sets une sélection teintée de hip hop, de soul, de breakbeat et d’électro. Véritable invitation à la danse, ses prestations ne négligent pas pour autant l’aspect créatif : scratch, effets, looping et cuts s’enchaînent subtilement pour donner naissance à un mix comprenant bootlegs, remixes et productions originales…

EARL DA PEARL (Paramaribo/Suriname) - Hip-hop old school

Originaire de Paramaribo ce dj et activiste depuis de nombreuses années sur la scène surinamaise nous fait le plaisir de revenir pour la seconde fois. Invité par le collectif Akufen, Earl Da Pearl est un véritable collectionneur de vinyles, il nous servira une selection pointue des ses meilleures galettes hip-hop old school !

+ GUEST…

 

21H LIVE

VOIE DE TALENT (Guyane) - Chant

Depuis le début de l’année une vingtaine de jeunes entre 16 et 25 ans, ont signé un contrat avec le Point d’accueil et d’écoute des jeunes (Paej – CCAS) de Saint-Laurent du Maroni et se sont engagés pour former la troupe « Voie de talent ». Durant 2 ans ces jeunes des communes de l’ouest guyanais vont se professionnaliser dans les domaines du chant, de la musique et du management, grâce à la mise en place d’un cursus dispensé par des professionnels. A l’issue de leur première année ils devront produire un CD et faire une tournée. En exclusivité pour le Festival des Cultures Urbaines ils nous proposent un avant goût de leur production.

CHILL BUMP (Tours) - Rap anglophone made in France

Chill Bump est un duo de rap anglophone made in France (Tours), formé en 2011. Bankal, aux machines, s’est fait un nom sur la scène des battles scratchs (Champion de France IDA 2010 et Vice Champion de France DMC 2010). Miscellaneous, à la voix, fait partie depuis 2008 du groupe de fusion Fumuj avec lequel il a acquis une expérience scénique. Cette richesse de leurs diverses influences les amène à proposer, en seulement un an, quatre EPs en téléchargement libre.

La qualité artistique du duo séduit Wax Tailor , qui les sélectionne parmi plus de 200 groupes pour assurer ses premières parties sur la scène mythique de l’Olympia. De même, C2C, conquit par le projet , les invite à ouvrir quelques shows sur leur tournée des Zéniths. Chill Bump revendique son indépendance et son authenticité musicale dans le respect du rap et de sa tradition. Cette marque de fabrique «hand made» a été soutenue par Le Mouv’ et Radio Nova, qui ont choisi de playlister certains de leurs morceaux, notamment We love life en collaboration avec le talentueux Biga Ranx. C’est par le choix des textes et de la composition que Chill Bump affirme son appartenance au mouvement rap, tout en bousculant ses codes et ses normes. Par la diversité des thèmes abordés en anglais, tels que le revendicatif, l’humoristique ou le narratif, le duo trouve écho auprès du public international. Ils ont été sélectionnés pour l’édition 2013 du prix Chorus.

> http://www.chill-bump.com
https://www.youtube.com/watch?v=7l48bfQuJeE

UNNO (Dunkerque) - Electro atmosphérique et hip-hop élaboré

UNNO est composé de J.Kid, Léon et Tismé. Leur son est puissant, mélodique et bien perché… Sensible et intime, énergique et percutante, la voix de Léon emporte les compositions, donnant une cohérence et une singularité affirmée au groupe. Créé en 2009 il s’est d’abord fait connaitre sous le nom de «Deefly & J.Kid», à travers un EP intitulé «Poetry», une net-tape, la «Supercassette» et depuis fin 2011 sous le nom de Unno et la production de l’ep «WeAreUnno». Le succès d’estime de ces projets leur a permis de participer au «Bar en Trans» à Rennes, d’être sélectionné au Printemps de Bourges 2012, et de partager la scène avec des artistes internationaux tels que Speech Debelle (Point FMR-Paris), True Live (Aéronef – Lille), Chali2Na, Puppetmastaz, (Grand Mix – Tourcoing), A State of Mind (Cave aux Poétes – Roubaix) ou lors de festivals comme Tous au Sud (Lille – opening Seun Kuti) les Nuits Secrètes (Aulnoye Aymeries), les Folies (Maubeuge opening 1995), The Great escape Festival ( Brighton Uk )… Ils ont également été programmés à Taratata et participé sur France Inter à l’émission «Ouvert la nuit». Complexe, imaginatif, compulsif, leur nouvel EP BIRDS permet de rentrer en profondeur dans l’univers des 3 bidouilleurs d’UNNO. Enfermés dans leur QG, le trio a bricolé, mélangé, trituré ses influences. Leur sensibilité hip hop reste entière, renforcée par des vagues électro, soul ou autres.

> http://www.weareunno.com/

AFTER MIX

La soirée se terminera par un after-mix avec les Djs et les danseurs du festival !


Vendredi 02 mai 2014 // Cinéma Le Toucan – 5€

19h RESTITUTION DES ATELIERS DANSE
Les participants des ateliers danse (adultes), sauf dancehall, présenteront le fruit de leur travail au Cinéma Le Toucan.

20h DANSES URBAINES
CIE NO MAD – MD COMPAGNIE

Extrait Solo de Medhi Slimani du spectacle – EX-ILS (Cie No MaD –  Paris)

« A l’heure avancée d’un Monde croisé d’histoires communes, voulues et rejetées, Medhi Slimani a souhaité donner à danser cette joie et cette peur, qui emplissent celui et celle qui se sont retrouvés à vivre ailleurs et la nostalgie en refrain des souvenirs qui restent et passent.» Medhi Slimani chorégraphe, danseur et directeur artistique de la Cie No MaD nous présentera un extrait solo d’Ex-ils. Se déployer pour échapper à la routine, à la fatalité, à l’immobilisme. « Ex-ils », pour sortir d’eux, des leurs, de la communauté qui entoure, parfois enserre, et dépasser, aller plus loin. Des soli se dessinent dans des gestuelles aux couleurs différentes (… )

Dans ce théâtre sans parole, la gestuelle image le rêve, le donne à voir, qu’il se brise ou se réalise, mais fait toujours se mouvoir les Hommes. Le travail sur l’interprétation chargé d’expressions et de mimiques confère à la chorégraphie la force d’un témoignage et d’un récit de personnes, à travers leurs tripes et leur histoire. Et l’humour comme une pudeur qui vient border la réalité. Le chorégraphe travaille sur l’autodérision et une touche burlesque, pour transfigurer le réel en un spectacle lourd et léger.

http://www.mehdi.slimani.free.fr/

HURLANTS CORPS (MD Compagnie – Martinique)

Cette pièce a vu le jour lors d’une résidence à la Bergerie De Soffin. Elle a été programmée au festival « Chemin des Arts » dans la Nièvre et au festival « Del Caribe » à Cuba avec le soutien du CMAC et de la DAC Martinique en juillet 2012 et en Avignon off 2013 à la Chapelle du verbe incarné (TOMA). A travers cette création chorégraphique, David Milôme a souhaité explorer le monde des émotions par un langage corporel bien défini. Il était important pour lui d’utiliser les différents styles de danse hip-hop qui, chacun avec leur énergie, se complètent et permettent de valoriser le message à faire passer.

De positions recourbées, à des positions droites comme un « i », David Milôme analyse le comportement de l’homme qui aime paraître en dépit d’une souffrance intérieure qui le ronge. Ces états de corps provoquent des répétitions qui déterminent notre résistance, notre positionnement dans la société, face au système. Ceci reste un discours en continu dans le mouvement où l’on démontre parfois la non maîtrise de nos émotions.

En permanent déséquilibre, les deux interprètes font appel à une force intérieure pour guider la danse au devant d’un système qui ne faillit pas et semble parfois intransigeant. Lutte pour la survie, pour la dignité, quels sont les effets qui se propagent ? Que ressentons nous et, que souhaitons-nous livrer aux yeux de tous ?

Chorégraphié par David Milôme avec la collaboration artistique de José Exelis, interprété par Kévin Marie-Jeanne et David Milôme sur les musiques de Boogie, Georges Thalmensi, Zeady Kay & David Milôme, textes ecrit de Papa Slam, lumière de Marc Olivier René

 


Samedi 03 mai 2014 // Stade B – Gratuit

À partir de 17h30 RESTITUTION DES ATELIERS
Les participants de tous les ateliers (sauf danse adultes) + dancehall présenteront le fruit de leur travail sur le Stade B.

20h PREMIÈRE PARTIE : VIBE LOKAL
NEL’K – LAATY – DASINGA…

NEL’K

Nel-K à 30 ans, de vitry sur seine (94)(la ville des Mafia k’1 fri) où il est né à la Guyane où il vit aujourd’hui, il n’a jamais lâché le « mic » . Il chante et écrit ses textes depuis petit mais ce n’est que vers 17 ans qu’il commence à rapper en Martinique grâce aux bonnes vibes qu’il y a dans son lycée, rapidement il passe au reggae, ragga. Il participe régulièrement à des cessions Open Mic. Actuellement il travaille sur un projet de Net tape et sur un album made-in Saint-Laurent du Maroni qu’il espère sortir d’ici la fin de l’année 2014.

 

LAATY

Laaty est un rappeur influencé par le rap qui émerge dans les année «90». A l heure ou ses potes écoutent du dance hall lui préfère le rap… Fort de son vécu, il se met à écriture des textes et s’associe avec le Revolution Sound de Kourou et DJ Doogy son ami d enfance. En 2013 Laaty collabore sur un titre de l’album OROYO de Lova Jah et l’accompagne sur différentes scènes de Guyane .

 

DASINGA

Dasinga est un artiste Dancehall né à Kourou en Guyane. Passionné de musique, et aidé par un artiste d’exception Staun, il débute la musique en 1999 sous le pseudonyme de Cyanide à Cayenne. Il enregistre quelques titres, qui lui permettent de faire ses premières prestations. Afin de poursuivre ses études, il prend la direction de la métropole en 2000. C’est là bas que sa passion pour la musique s’affirme. Il fait la rencontre de Dj Kickeur et participe à des compilations TUNE AFTER TUNE de Dj Scientifik.

De retour en Guyane en 2004, il poursuit son parcours et participe a des projets avec le Dj producteur Gifta. Il rencontre des artistes du pays : Rhamsin, MC Al, Little Guerrier, Fléot, Jahyanaï, Maldone M’say, Docta Creeks… L’Association SAS PROD produit son premier maxi SOLDAT 2K7 dont les titres phares sont : Soldats et Nos couleurs en featuring avec Yakams. En 2012, DASINGA, revient sur le devant de la scène, produit par le label Sa Soti Yana. Son tube Mo la ke zot, montre très clairement sa détermination et séduit un large public, ce qui lui permet de se produire en Métropole et d’échanger avec des artistes tels que : Xelo, Kellingston, Jade, Yoan, TJY et Danjaah Taï.

En 2013 , il nous offre plusieurs titres qui trouveront rapidement leur place dans les playlist des Deejay et radios : Wicked wined, Mo place … Le Dj et producteur guyanais Pyroman Thierry le sollicite pour la compilation MILITANT RIDDIM. Il participe également à la compilation AMAZON’HITS AND ZOUK (Biwa Label) dans laquelle il apparaît au côté de la star jamaïcaine Konshens sur le morceau Carribean Girl. Le succès populaire du chanteur traverse les frontières de la Guyane, et c’est ainsi qu’il est convié par le célèbre Dj Jairo sur Tun up en featuring avec Maldone, M’say, Profa, Jahyanai et Pompis. D’autres producteurs ne tardent pas à faire appel à notre “dancehallman” : Sofresh publishing pour la compilation FRENCH KISS RIDDIM En Décembre 2013, Dasinga annonce avec le titre Head frass en collaboration avec l’artiste surinamien Kalibwoy, la sortie de sa webtape (produite par Sa Soti Yana) : LOVE ZOT. en téléchargement libre sur le net.

https://www.youtube.com/watch?v=wY5T1BJsLZA
https://www.facebook.com/DasingaOfficiel

VJ  JULIEN MENZEL

Architecte d’origine franco-allemande, influencé par le mouvement hip-hop, julien menzel a débuté son parcours artistique dans le graffiti. Ses recherches s’orientent sur l’expérimentation de la matière et son traitement par la lumière et la cinétique. L’expression de son art se formalise à travers la scénographie, les installations éphémères, plastiques et lumineuses ou les collaborations avec des artistes d’autres domaines, tels que la peinture, la danse ou l’illustration. Ses travaux s’illustrent entre autres avec le collectif MoooZ, dont il est co-fondateur, dans des installations tels que Transition2 pour les nuits sonores à Lyon ou Electrocircus pour le CENC à Genève.

 

23h CONCERT
L’HOMME PAILLE – G-UNIT

L’HOMME PAILLE  (Martinique) Reggae Dancehall

Paille, ou aussi l’homme Paille, de son vrai nom Yoni Alpha est un chanteur de reggae dancehall français. On le reconnaît aisément grâce au chapeau de paille qu’il porte à chacune de ses apparitions. Il fait ses débuts au sein du groupe La Patrie (lui, Jonas et Byronn). Il se distingue dans le faststyle avec un flow caractéristique. Paille fit aussi en 2011 un spot publicitaire pour la CACEM. Avec Lucas et Mathieu Chalonec, Gaylord Clémenté et plein d’autres. Depuis quelques années Paille est devenu un des artistes majeurs de la scène antillaise et se fait aujourd’hui, sans réellement l’avoir demandé, le porte-parole de la jeunesse mais d’une jeunesse qui souhaite évoluer tout en ayant le respect des traditions.

Grâce à la force de ses textes et à son talent pour manier les mots, le message de Paille est suivi par plus d’une génération. Son oeil parfois acerbe sur la société antillaise fait de lui la relève culturelle qui manquait parfois aux Antilles et notamment à la Martinique, de ce fait, il n’est pas sans rappeler un célèbre poète martiniquais qui dans son «Cahier d’un retour au pays natal» n’avait pas hésité à écorcher la Martinique et ses habitants pour mieux leurs prouver son attachement.

https://www.youtube.com/watch?v=oxEwnGc0vtc
https://www.facebook.com/lhommepaille

LLYOD BANKS et TONY YAYO – G-UNIT – (New York) Les célèbres rappeurs du Queens

Tony Yayo et Llyod Banks ont grandi dans le Queens. Très tôt Banks s’est mis à écrire des rimes ghetto, petit à petit ces textes se structurent et Banks apparait sur des mixtapes locales, devenant le meilleur artiste du quartier. Tony Yayo qui rappe aussi fait un jour la rencontre de 50 cent. Son tempérament belliqueux a plu à 50 Cent : «Fifty pouvait voir en moi ce que je vivais, on rappait tous les deux, alors c’était une amitié naturelle», dit Yayo qui idolâtrait des légendes du rap telles que Big Daddy Kane et Kool G Rap. «Dès lors, on a commencé à travailler ensemble dans la rue, et quand 50 cent a commencé à faire du rap plus sérieusement, il m’a pris avec lui, parce qu’il savait que j’étais bon. »

Tony et 50 Cent, ont proposé à Banks de former un groupe. Banks a accepté : «Je me suis toujours dit que si je devais entrer dans le rap professionnellement, j’aurais aimé le faire avec les gars de mon quartier.» C’est ainsi que nait G-UNIT. Mené par 50 Cent, le G-Unit produit un certain nombre de mixtapes originales. 50 Cent signe chez Shady/Aftermath/Interscope Records et sort l’album Get Rich Or Die Tryin auquel participe Banks. Durant l’été 2002, juste au moment où le groupe décolle, Yayo est arrêté pour possession d’arme dans son quartier. «Banks et Buck ont repoussé la sortie de leurs albums afin que je puisse y avoir un verset », dit Tony. «Je n’ai fait que le bonus sur l’album du G-Unit, mais ils savaient que c’était important d’y figurer pour moi». En 2003, le premier album du groupe, BEG OF MERCY, est vendu 2,3 millions d’exemplaires aux États-Unis et 4 millions d’exemplaires dans le monde entier.

Ce succès permet à Banks de faire plusieurs fois le tour du monde. Cette année là Banks est nommé « artiste mixtape de l’année 2003 » grâce à ses apparitions autant sur les mixtapes de G-Unit que sur les siennes dans Money in the Bank. « Je suis fier de ça parce que je n’ai jamais été encore nommé pour les Vibe Awards ou les MTV Awards ou même les Grammys. Je me suis fait un nom au travers des mixtapes. » Tony YaYo réalise son album avec l’aide de 50 Cent et du producteur Sha Money XL. Même si son premier opus ne réalise pas autant de ventes que ceux de Lloyd Banks et Young Buck, il atteint son objectif en vendant plus de 1 200 000 copies.

> https://www.youtube.com/watch?v=lc0zKB88XPM